mercredi 3 décembre 2014

Ce que je n'ai pas pu dire...

Ma chère sœur

Tu sais très bien, depuis ma venue au monde, que je ne me suis jamais permis de baisser les bras, que "combattre pour survivre" a toujours été ma devise, et que ce n'est pas cette épreuve difficile qui va me détruire, ni me pousser à tout abandonner.

Je ne prends plus rien pour acquis depuis longtemps, car je sais qu'un jour je vais partir et tout laisser derrière moi, je veux juste bien vivre et profiter de quelques bons moments à vos côtés avant la fin du compte à rebours. Je ne suis pas wonderwoman, je suis plus fragile que ce que tu crois, un aigle en cage, un papillon sans ailes, un arbre sans feuilles...

Je ne veux pas mourir, bien au contraire, j'ai un très grand amour pour la vie, même si elle ne m'a pas toujours traitée avec tendresse, mais cela m'importe vraiment peu, je sais que ce n'est que pour m'apprendre à me forger une carapace, et ainsi me rendre moins sensible aux coups que je reçois, et que je recevrai sans doute encore.

Mon âme d'enfant porte toujours des marques indélébiles qui me font encore souffrir aujourd'hui, tu n'en sais rien et je ne peux malheureusement pas te les dévoiler maintenant, pardonne-moi, mais c'est vraiment hors de mon contrôle. J'aimerai tellement que tu me prennes dans tes bras à cet instant même, pour me consoler et essuyer mes larmes sans me juger...

Mais malgré tout cela, je ne veux pas que tu t'inquiètes pour moi, rien n'est jamais fait pour durer...

Je t'aime.

Ta petite sœur 


Rendez-vous sur Hellocoton !

9 commentaires:

  1. Ma douce Émeraude quelle est cette horrible chose qui te ronge...
    Tu as un sacré instinct de combat... en toi.. poursuis le

    RépondreSupprimer
  2. Ah.. Émeraude.. bats toi jusqu'à plus soif..
    Lorsque je te lis.. je sens ton mal être..
    La feuille d'automne est déjà en hiver
    Courage..

    RépondreSupprimer
  3. Merci Ambre

    Je sais que tôt ou tard tout cela va s'arranger, et j'y crois fort, c'est peut être pour cette raison que je m'accroche à la vie, parce qu'elle continue, quoi qu'il arrive...

    Gros bisous à toi !

    RépondreSupprimer
  4. Que de mélancolie et de tristesse dans ton billet! Est-ce le temps ou pire? Je te souhaite beaucoup de courage en tous les cas!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le sais, et je m'en excuse, mais j'éprouvais un grand besoin d'écrire ce billet.

      Merci...

      Supprimer
  5. Moi aussi je t'aime énormément ma chère petite sœur....

    RépondreSupprimer
  6. Je reconnais l'écriture d'anonyme c'est fou..
    Ce que je ressens de trouble dans mon ventre

    RépondreSupprimer