mercredi 5 août 2015

Stress, quand tu me tiens...

J'ai toujours été une sacrée peureuse, une personne stressée et angoissée 24 heures par jour, je l'avoue oui, et je ne m'en sors pas sans dégâts, car ça se répercute bel et bien sur ma santé, je vis tout le temps avec un pincement au cœur dont je ne peux pas me débarrasser, même si je n'arrête pas de me demander pourquoi j'ai peur ? de quoi exactement ? et que peut-t-il m'arriver de si grave ? je fais tourner les pires scénarios qui puissent m'arriver dans la vie comme un film dans ma tête, et je finis toujours par avoir un seul résultat : Je dois lâcher prise !

Je suis presque tout le temps tendue, je me sens incapable de me détendre malgré tous les efforts que je fournis pour y arriver, on me dit que je pleure la nuit, et que je pousse même des gémissements de douleur en dormant, chose que je n'arrive pas à expliquer, certes j'ai des soucis dans ma vie quotidienne comme tout le monde, mais je n'ai quand même pas de problèmes insolubles...

Hier, je me suis rendue en urgence chez l'ophtalmo après une perte de vue quasi totale de l’œil droit, je souffrais d'un fort éblouissement et d'une douleur persistante, en décrivant mes symptômes au médecin, elle a tout de suite deviné la cause de mes maux : Mademoiselle, l'examen ne montre rien d'anormal, vous êtes stressée, avez vous des examens, un concours ou d'autres préoccupations ?

Et c'est vrai, je dois passer un concours le mois prochain, j'angoisse dès maintenant, je me pose des tas de questions même si je sais que ça ne sert à rien, et du coup ça m'empêche de vivre en paix et de profiter pleinement de mon existence...

Qu'est ce que j'aimerai pouvoir déposer ce lourd fardeau qu'est le Stress, qu'est ce que j'aimerai être vraiment cette femme que mon entourage a toujours connu, celle qui a des épaules assez larges pour tout supporter, qui marche sans trébucher avec plein de confiance et d'assurance, mais qui disparaît dès que je me retrouve seule.


" Rien ne vous emprisonne excepté vos pensées. Rien ne vous limite excepté vos peurs. Et rien ne vous contrôle excepté vos croyances. "

Marianne Williamson



Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Courage émeraude.
    Ce que tu décris ressemble un peu ce que je vis avec mon pessimisme ( l'article de l'équation) c'est une seconde nature que j'essaie de vaincre, car comme tu le dis c'est risqué pour la sante ... courage ma jolie, accroches toi !

    RépondreSupprimer